À mes élèves

vendredi, juin 20, 2014




Voilà, l'année scolaire touche à sa fin. Ça me rend toujours un peu nostalgique mais cette fois-ci beaucoup plus que d'habitude.

(Sortez les mouchoirs)

J'ai été aide-enseignante à Toronto pendant 6 ans et ce n'était pas seulement un métier pour moi, mais une véritable vocation. Il n'y' a pas un jour ou je n'ai pas aimé aller à l'école (sauf peut-être pendant les tempêtes de neige) (le Canada tu vois) car les élèves et plusieurs collègues ont fait, sans le savoir, plein de choses pour moi. Si si.

Ces jeunes, issus du monde entier, m'ont donné envie de leur ouvrir les bras, de les écouter, de les aider, de les engueler quand ils mangeaient n'importe quoi de les respecter, de les consoler. 
Ils m'ont appris un tas de trucs (j'ai su avant tous les français en France ce que voulait dire le mot "swag") comme l'humilité, l'empathie, les hugs à l'américaine (au début ça m'a surprise) et puis je les ai vu grandir, et moi aussi j'ai grandi, avec eux, auprès d'eux et je vais devoir continuer sans eux. 

Je m'y suis attachée comme des parents s'attachent à leurs enfants. Et c'est pourquoi je veux vraiment m'appliquer en écrivant cet article, je veux qu'ils sachent qu'ils ont compté pour moi autant que j'ai compté pour eux.  Ils ont fait de mes années à MGRC quelque chose d'inoubliable, d'inimitable. J'ai aimé leurs sourires, leurs rires, leurs franglais, leurs coup de gueule, leurs imperfections, leur sincérité. J'ai aimé nos moments passés ensemble, leurs compliments sur mes tenues j'ai aimé en connaître plus sur leurs pays d'origines et j'ai toujours posé un regard admiratif sur les nouveaux arrivants et leur capacité à s'intégrer au Canada. On partageait ce lien, celui de l'exil, de l'ailleurs, de la différence. Et quelle belle différence.

Je n'oublierai pas tous ces visages qui rendent mon départ si difficile. J'ai vécu plusieurs expatriations, j'ai dit au revoir un paquet de fois, mais celui-ci sera le plus douloureux. Un arrache-coeur (aaaah Boris Vian)!

Mais je pars confiante, je sais que ce n'est pas une flaque d'eau (dis moi élève, c'est quoi comme figure de style ça?) qui brisera ce lien. Je leur ai donné l'adresse de mon blog parce que je leur fais confiance et qu'au moins virtuellement, je serai toujours là.


Les élèves, avant de partir, je voulais vous dire MERCI, merci pour tout. Et surtout, SURTOUT, soyez heureux. La vie a ses hauts et ses bas, parfois vous douterez, vous hésiterez, vous vous questionnerez, vous vous fâcherez, vous tomberez mais vous vous relèverez et vous avancerez.  Ainsi va la vie. Et croyez moi, elle vaut la peine d'être vécue.

Et puis, je ne m'inquiète pas, avec ou sans moi, vous y arriverez.


With love,
Mde Jasmin


"Partir, c'est mourir un peu; C'est mourir à ce qu'on aime: On laisse un peu de soi-même. En toute heure et dans tout lieu." Edmond Haraucourt

8 commentaires

  1. Oh que c'est une belle declaration. Tres emouvant, tres sincere, rempli d'amour.
    Bonne route pour ton retour en Europe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! J'espère qu'il sera à la hauteur de mes années passées au Canada :)

      Supprimer
  2. <3 forcément… et ta dernière citation me brise toujours un peu le coeur ! A force de trop partir, on va être toutes ridées et fripées !
    Kenza.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, le voyage entretient la jeunesse ;)

      Supprimer
  3. Bel article touchant, c'est chouette que tu leur aies laissé l'adresse de ton blog, ça montre beaucoup de confiance! Dis, c'est quoi "aide enseignant", tu faisais quoi concrètement? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!

      En fait, en étant aide-enseignante, tu es dans la classe avec un autre enseignant et tu aides surtout les enfants en difficulté. Mais j'aidais les bons aussi, je ne faisais pas de différence, si un élève avait besoin de mon aide, peu importe son niveau, je l'aidais.
      Il m'arrivait aussi de donner des tutorats de français après les cours et à l'école. Et puis je me suis engagée dans des activités extra-scolaires (journal , spectacle de l'histoire du mois des Noirs) que je trouvais importante.
      Voilà, si je résume! :)

      Supprimer

Rechercher dans ce blog

where to find me

Le blabla de Jasmin © . QUINN CREATIVES .